Qu'est-ce que la couche d'ozone?

Définition du problème :

1)Découverte et un impact:

Dans l'antiquité déjà, on connaissait l'ozone par son odeur caractéristique qui survient après les éclairs, ainsi que le relatent les épopées d'Homère : l'Iliade et l'Odyssée dans lesquelles l'on qualifie cette odeur de « sulfureuse ». Ce n'est que depuis deux siècles que le Hollandais Van Marum (Leipzig, 1785) a décelé la réduction de volume accompagnant l'apparition de cette odeur lors de décharges électriques produites dans l'air. En 1801, W. Cruicksank observa une « odeur semblable à celle du chlore » durant l'électrolyse d'acide sulfurique. L'ozone n'a été en fait découverte qu'en 1840 par le Suisse M. F. C. Schönbein(Schonbein 1840) qui la dénomma ainsi en se référant à la racine grecque Ozeïn : exhaler une odeur, sentir.

 

C’est cet assemblage de molécules d'ozone qui crée la couche d’ozone. Sa présence engendre ce que l’on appelle l’effet de serre : il s’agit de la conservation de la chaleur sous la couche d’ozone, ce qui provoque le réchauffement climatique. Pour constater cela, nous devons étudier la répartition des rayons solaires.

Schéma + explications + transparent.

L’ozone constituant cette couche est inégalement répartie, en effet cette molécule se crée sous l’effet d’une catalyse encore inconnue et du soleil. Vu que le soleil est l’un des réactifs, alors la production d’ozone ne sera pas la même sur toute la surface du globe car la Terre n’est pas chauffée uniformément. Les tropiques et particulièrement l’équateur reçoivent davantage de rayons solaires que les pôles et cela implique que la production de la molécule d’ozone est plus importante au niveau de l’équateur et des tropiques. Cela devrait signifier que la chaleur à l’équateur devrait être beaucoup plus importante qu’elle ne l’est. Il y aurait une sorte d’écho à cette chaleur et cela empêcherai toute vie d’exister.

Mais heureusement pour nous, il existe de très forts vents stratosphériques une harmonisation de la répartition de la couche d’ozone sur la surface du globe comme le montre le schéma suivant :

Faire le schéma.


 

2)L'ozone dans la stratosphère:

Néanmoins, il y a tout de même une forte couche d’ozone au dessus de l’équateur, en tout cas plus épais que le reste de la couche d’ozone ce qui implique plusieurs choses :

Ø  Une différence de température plus importante au dessus des tropiques due à la différence de rayonnement.

 

Ø  Une hygrométrie beaucoup moins importante due en partie au fait qu’il y ait de forts vents stratosphériques.

 

2 votes. Moyenne 1.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site